Conçue dans les années 1920 par l’architecte Robert Mallet-Stevens, la villa Poiret, du nom de son premier propriétaire qui n’y a cependant jamais vécu, est cette fois-ci définitivement vendue. Le groupe immobilier Fiducial real estate, par l’intermédiaire d’une filiale, Domocial, a acquis la demeure de 800 m² pour 2,2 millions d’euros, ainsi que les terrains pour 70 000 euros. Après une première enchère emportée à deux millions d’euros par l’entreprise G2AM en janvier, cette villa classée aux Monuments historiques avait été immédiatement remise en vente après une surenchère de 10 % par une société liée à Fiducial.

Cette villa classée aux Monuments historiques avait été immédiatement remise en vente après une surenchère de 10 % par une société liée à Fiducial.
Cette villa classée aux Monuments historiques avait été immédiatement remise en vente après une surenchère de 10 % par une société liée à Fiducial.

Présent lors de l’adjudication, le dirigeant du groupe n’a pas indiqué ses intentions quant à l’usage du bâtiment et des terrains. « Je ne suis pas sûr qu’ils sachent très bien ce qu’ils vont en faire, mais le Plu (plan local d’urbanisme, Ndlr) est très strict sur ce secteur. Il permet un changement de destination, pour accueillir une fondation ou des séminaires, mais pas de constructions sur les terrains, indique le maire Jean Mallet (EELV). Nous souhaitons qu’elle ne se dégrade pas, après sa remise en état [par les précédents propriétaires]. »