Le protocole d’accord de reprise de la concession automobile Renault, détenue par une filiale du groupe automobile, a été signé mardi 17 mai. L’acheteur en est le groupe de vente Schumacher, 380 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015 et déjà propriétaire de 21 sites de distribution dont l’ex-concession Renault de Conflans-Sainte-Honorine (rachetée en septembre 2015, Ndlr).

La centaine de salariés du site de vente et d’entretien a appris la nouvelle vendredi dernier, comme le nouveau nom de la concession, Aura automobiles, décidé par un vote à main levée. Côté vente, l’humeur est plutôt bonne. C’est moins le cas dans les ateliers, dont de nombreux employés craignent la renégociation de leur statut. Ils avaient manifesté l’an dernier en protestation contre cette cession.

L’an dernier, de nombreux salariés des ateliers avaient manifesté l’an dernier en protestation contre cette cession.
L’an dernier, de nombreux salariés des ateliers avaient manifesté l’an dernier en protestation contre cette cession.

« Nous sommes plus méfiants, indique ainsi Victor Goncalves, délégué du personnel CGT. Ca va se jouer aux négociations pour perdre le moins possible. » Edouard Schumacher, dirigeant du groupe éponyme, a confié sa satisfaction à la presse spécialisée : « L’établissement est sain et génère aujourd’hui 1850 ventes de véhicules neufs, 1200 véhicules d’occasion pour un chiffre d’affaires de 55 millions d’euros. »