Dimanche 19 juin, le centre Louis Racaud accueille une après-midi dédiée à la musique, mais aussi à la discussion politique, proposée par le Collectif de réflexion et d’initiatives citoyennes (Cric), association mantevilloise « politique mais pas partisane » comme ses responsables la décrivent, créée au lendemain de la victoire du FN dans la commune.

Les concerts électro, de fanfare, hip-hop ou danse orientale, sont complétés d’une exposition de photo du collectif Oeil, une initiation au graffiti. A la culture s’ajoute, comme à chaque fois, le forum associatif et citoyen rassemblant divers groupes politiques et associations du Mantois.

La manifestation continue donc de s’enrichir pour sa troisième édition.« Le Cric à brac est la preuve qu’on peut faire des choses intéressantes, enrichissantes, participatives, avec un petit peu de moyens et beaucoup d’envie », lance Romain Carbonne, président du Cric. L’association compterait « une petite cinquantaine de membres ».