Une semaine après avoir été reconnu coupable d’agression sexuelle sur la fille de son meilleur ami, l’ancien instituteur d’Orgeval est passé vendredi devant le tribunal correctionnel de Versailles pour une affaire similaire. Selon une information du journal Le Parisien, l’homme âgé de 63 ans comparaissait pour attouchements sexuels sur huit élèves de 8 ans et 9 ans. Les faits se seraient déroulés entre 2013 et 2015.

Selon le journal, « l’enseignant avait pris l’habitude de prendre les petites filles sur ses genoux durant l’étude et passait ses mains sur elles par-dessus leurs vêtements ». Lors de l’audience, celui, qui a depuis été reconnu par la justice comme pédophile et condamné le 10 juin dernier a trois ans de prison ferme, a tenté de contester les soupçons. Il a expliqué que les petites filles « voulaient lui prouver leur affection. J’essayais de les faire descendre. Elles se sont donné le mot pour monter sur moi ».

Si le délibéré doit être rendu le 1 juillet prochain, Le Parisien souligne que « le procureur a requis une peine de trois ans de prison ferme avec mandat de dépôt qualifiant le maître d’école de « pédophile sélectif », qui tirait du plaisir dans tous ces contacts physiques avec les enfants ».