Il n’en revient pas, Michel Lebouc (DVG), qu’autant soient venus cette année chercher le dictionnaire offert par la municipalité aux 95 enfants de la commune entrant en sixième à la rentrée. L’édile est visiblement touché de voir la salle du Colombier pleine à craquer, alors qu’il est encore manifestement sous le coup de l’émotion depuis le récent attentat.

« Je vous remercie d’être venus nombreux, ça fait chaud au coeur », s’est ainsi réjoui Michel Lebouc face aux familles. « L’activité quotidienne reprend, c’est compliqué, on essaie de faire continuer la vie, même si ce ne sera pas comme avant, confiait-t-il avant la remise des dictionnaires. Les cicatrices seront longues à se refermer, et il y a encore beaucoup de gens en souffrance. »

 « Je vous remercie d’être venus nombreux, ça fait chaud au coeur », s’est réjoui le maire Michel Lebouc (DVG) face aux familles.
« Je vous remercie d’être venus nombreux, ça fait chaud au coeur », s’est réjoui le maire Michel Lebouc (DVG) face aux familles.

Mais pourquoi offrir des dictionnaires ? « Nous sommes attachés à la défense de la langue française et au plaisir de la lecture sur papier », explique Sandrine Martins (DVG), la première adjointe, de cette dépense annuelle de 1 600 euros pour « un des plus beaux ouvrages de la langue française ». L’affluence, elle, est imputée par l’élue à l’horaire plus tardif que les années précédentes, ce que confirment plusieurs parents.