La semaine dernière, le Pôle emploi de Poissy a organisé son premier « mardi de la formation ». Près de 1 200 demandeurs d’emploi étaient invités à rencontrer des conseillers et des organismes de formation pour échanger sur leur idée ou projet de formation. Plus de 150 ont répondu présents pour cet après-midi, où tous les conseillers étaient mobilisés pour l’événement.

« L’objectif est donc de proposer un autre style de rendez-vous, de faciliter les relations avec les organismes de formation, et que les demandeurs d’emploi repartent avec quelque chose de concret » indique Sandrine Martins, responsable d’équipe et chargée de la formation du Pôle emploi de Poissy.

Ce « mardi de la formation » entre dans le cadre du plan « 500 000 formations supplémentaires » annoncé par le gouvernement en début d’année. « En ce moment, l’accès à la formation est facilité, explique Sandrine Martins. On est satisfait de ce plan qui est une vraie opportunité avec une enveloppe supplémentaire assez large »

Le Pôle emploi de Poissy s’était fixé comme objectif d’accueillir une centaine de demandeurs d’emploi pour cet après-midi de la formation, atteint largement avec plus de 150 qui se sont présentés, dont 132 ont été reçus en entretien individuel. 29 personnes sont reparties avec leur dossier de formation finalisé et 29 autres ont un dossier qui sera finalisé sous peu. Au vu de ces résultats satisfaisants pour le Pôle emploi de Poissy, une action similaire devrait être organisée en septembre.

La sécurité : un secteur qui embauche

L’objectif de ce « Mardi de la formation » n’était cependant pas d’orienter les demandeurs d’emploi vers n’importe quelle formation. « On a un indicateur de retour à l’emploi donc on ne peut pas financer de formation s’il n’y a pas de débouchés », précise Sandrine Martins citant des exemples : « les secteurs de l’aide à la personne, des métiers de bouche, de la sécurité, etc ».

La sécurité est d’ailleurs un secteur où le nombre d’embauches est grandissant, notamment suite aux terribles événements qui ont frappé la France depuis l’année dernière. « Presque partout, les effectifs ont doublé, estime Aurélien Cheval, présent au Mardi de la formation, responsable pédagogique du centre de formation ISCG Entreprise spécialisé dans la sécurité. Pôle emploi sait qu’il y a de l’offre dans ce secteur. »

D’après Aurélien Cheval, après les formations proposées par son entreprise, « au moins 90 % des formés sont embauchés au bout d’un mois ». Pour lui, cet après-midi « permet de recruter plus de personnes en peu de temps et selon l’avancée du projet de chacun, nous sommes capables de fournir dès aujourd’hui une date de formation en septembre ».