Une vingtaine de Carriérois ont fait le déplacement pour assister au comité de quartier des bords de Seine. Mercredi dernier, les préoccupations des habitants concernaient les conséquences de la crue de juin qui a notamment frappé la ville. « On a atteint 21,99 mètres. Ce n’est pas encore le niveau le plus haut recensé pendant la crue de 2001 », a souligné Christophe Delrieu (DVD), maire de Carrières-sous-Poissy.

La municipalité œuvre toujours à dresser un bilan de la crue de manière à alimenter le Plan communal de sauvegarde (PCS). D’ores et déjà, elle a envisagé de nouveaux épisodes. « On passera forcément au niveau jaune plusieurs fois dans l’année, ça c’est sûr ! » Cependant, le maire s’est satisfait de « la bonne manière » dont la gestion de crise s’est opérée de la part des habitants et des services communaux.

Quant à savoir si la commune sera reconnue en état de catastrophe naturelle, il a assuré que « le dossier est toujours en cours de traitement », justifiant le délai de prise en charge par « les enjeux financiers à estimer ». Dès lors que l’information paraît au journal officiel, les habitants disposent de dix jours pour faire une déclaration auprès de leur assurance.