Pour son second conseil d’administration, l’établissement public interdépartemental formé entre conseils départementaux des Yvelines et des Hauts-de-Seine a voté la création de Citallios. Cet aménageur public, chargé de conseiller les collectivités et d’agir sur l’urbanisme, est formé par fusion de la SEM 92 et de la Semercli (aménageur de Clichy-la-Garenne, Ndlr), ainsi que d’Yvelines aménagement.

« Cela permettra de nourrir une réflexion stratégique sur l’aménagement de nos territoires, sans s’en remettre […] à des organes extérieurs qui proposent des options qui ne correspondent pas forcément à nos intérêts politiques », a plaidé face aux élus des deux conseils départementaux le président de celui des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian (LR). Son homologue yvelinois, Pierre Bédier (LR), devrait prendre la présidence de Citallios.

L’opposition de gauche du conseil départemental altoséquanais s’y est opposée, comme elle l’est à la fusion, tout en demandant d’avoir une place à son conseil d’administration (comme c’était le cas à la SEM 92, Ndlr). Sans succès ou presque : Patrick Devedjian a promis la création d’un « poste de censeur » réservé à l’opposition.