Depuis un an, les essais d’aménagement destinés à améliorer la circulation sur la place Aristide Briand ont beaucoup fait parler riverains et habitants, pas forcément convaincus de leur pertinence. La mairie et le conseil départemental ont de leur côté jugé l’expérience concluante pour ce carrefour dont le trafic atteint jusqu’à 2 200 véhicules par heure. Le chantier a été réalisé la semaine dernière.

« Il était important de permettre une quatrième entrée par la rue de Lorraine (alors en sens unique, Ndlr) », explique le maire Michel Vialay (LR), plutôt satisfait de cette année d’expérimentations : « Il fallait […] que ça ne devienne pas l’anarchie »,
justifie-t-il du choix de créer des ilôts entre ou autour desquels se faufilent les automobilistes depuis septembre 2015.

Chez les riverains, le scepticisme reste de mise quant à la complexité de l’aménagement.
Chez les riverains, le scepticisme reste de mise quant à la complexité de l’aménagement.

« Ces îlots ne sont jamais qu’un rond-point dont on a découpé certaines parties en son centre pour permettre le passage », détaille l’édile mantais. Selon lui, il était impossible de créer un rond-point traditionnel pour des raisons de place. Chez les riverains, le scepticisme reste de mise quant à la complexité de l’aménagement, même si la fin du sens unique de la rue menant au cinéma est très largement approuvée.