La résidence Galliéni, bâtie dans la rue du même nom par la Société d’économie mixte d’aménagement du parc d’activités de la grange Saint-Louis (Semap), a été inaugurée jeudi dernier. Karl Olive (LR), maire de la ville et président de cette société satellite de la municipalité, s’est félicité de « la qualité du bâtiment », n’hésitant pas à jouer les agents immobiliers pour faire partir les derniers logements encore inoccupés.

Il a souligné « l’énorme travail fait depuis la concrétisation du projet ». Les atouts de l’immeuble à l’architecture néo-classique ont été énumérés, en particulier « la qualité qui s’intègre bien dans le quartier de Noailles et de la ville », tandis que le bâtiment se retrouve « au centre du futur de Poissy par rapport aux commodités ».

Des deux appartements restants à vendre, une cinquantaine de personnes ont visité le quatre pièces encore disponible au rez-de-chaussée et vendu 399 000 euros (soit 4677,60 €/m², Ndlr), et ont discuté les détails de la construction. Satisfait, Karl Olive en a profité pour préciser sa volonté que les autres promoteurs imitent le travail effectué par la Semap.