Environ 200 personnes ont répondu présent samedi dernier pour manifester aux côtés de la Ligue des droits de l’homme, du parti communiste et du parti socialiste, qui protestent contre la fermeture des bains-douches à Conflans-Sainte-Honorine, survenue brusquement le 5 septembre.

« Respect ! Dignité ! Ré-ouvrez les bains douches » ont-ils scandé dans les rues, dans un défilé qui s’est déroulé dans le calme, quittant le bateau-chapelle Je sers, pour rejoindre l’hôtel de ville, sans pouvoir y être reçu.

« Un grand élément de respect et de dignité est menacé. Les bains-douches servaient aux mal logés, mais également à toute la population » a expliqué Gerald Casson, président de la section locale de la ligue des droits de l’homme, avant de proposer de « continuer la mobilisation avec une pétition ».

Au dernier conseil municipal de la ville, la question avait déjà été soulevée : les bains-douches ne ré-ouvriront pas. Laurent Brosse, le maire (LR) avait expliqué que les fréquentations étaient en baisse, avec « de zéro à deux utilisateurs par jour ».