Zakaria Attou, champion ! Le Pisciacais, ex-champion de France des poids super-welters, a remporté la victoire samedi soir à Chanteloup-les-Vignes, s’emparant du titre vacant de l’Union européenne (EBU) de la division en battant par décision unanime l’Italien Emanuele Della Rosa. C’était une revanche pour les deux boxeurs qui s’étaient déjà affrontés il y a 5 mois, se quittant sur un match nul et laissant le titre vacant. A l’issue du combat, l’enfant du pays s’est imposé aux points, à l’unanimité des trois juges (117-111, 116-112 et 118-111).

Zakaria Attou (36-2-1), 34 ans, 1m82, 69 kg 150 sur la balance, aurait même pu gagner avant la limite. Dans le troisième round, son adversaire Emanuele Della Rosa (22-6-2), 36 ans, 1m75, 69 kg 800, a frôlé le K.O., encaissant un uppercut droit suivi d’un crochet gauche du Pisciacais. C’est avant tout grâce à son direct du bras avant et un excellent uppercut que Zakaria Attou a donc marqué un grand nombre de points, lui permettant de recevoir la ceinture de l’Union européenne sous les yeux de Tony Yoka, champion olympique des poids super-lourds, qui parrainait la soirée.

Zakaria Attou a remporté le combat face à Emanuele Della Rosa grâce à son direct du bras avant et un excellent uppercut.
Zakaria Attou a remporté le combat face à Emanuele Della Rosa grâce à son direct du bras avant et un excellent uppercut.

Une ambiance survoltée régnait dans les gradins où « Zak » était acclamé sans relâche. « J’appréhendais ce combat. C’était un combat très important et je n’affrontais pas n’importe qui. On croit en sa préparation mais on est toujours vigilant, et mon adversaire était dur au mal », a confié Zakaria Attou qui n’a pas voulu crier victoire trop vite durant le combat.

Dès 19 h, le complexe sportif David Douillet accueillait un grand gala de boxe anglaise : un plateau amateur opposant des pugilistes du territoire avait entamé la soirée, avant de laisser place aux pros. Deux autres combats professionnels ont donc eu lieu en plus de la finale EBU. C’est Andrew Francillette qui s’est imposé face à Youssouf Doumbia pour le combat des lourds-légers. Tandis que l’opposition des poids moyen a permis à Hervé Lofidi de remporter la victoire face à Isossa Mondo.

” Une ambiance de feu “

« Je suis super content d’avoir gagné. Il y avait énormément de personnes et ça s’est très bien passé, avec une ambiance de feu. J’ai déjà boxé dans des salles de 10 000 personnes et j’ai rarement ressenti ça. J’étais au top. C’est important de montrer que la France est aussi cosmopolite et ouverte. Ça montre aussi aux jeunes qu’on peut venir d’un quartier, et que si on se donne les moyens et qu’on y croit réellement, il n’y a pas de raison qu’on n’y arrive pas. C’est pour ça que c’était important que Tony (Tony Yoka, médaillé d’or aux JO de Rio, et parrain de la soirée, ndlr) soit là aussi » a confié Zakaria Attou le lendemain de sa victoire.