La carrière de Grégory Bion, chef de la police municipale d’Epône, parle pour lui. C’est pour son dernier acte de bravoure en date que le policier a reçu la médaille de bronze du dévouement et du courage. En mars dernier, Grégory Bion se rend au commissariat quand un passant l’alerte qu’un homme de 84 ans est en train de faire un malaise cardiaque au volant de son véhicule. Sans hésiter, le policier municipal lui prodigue un massage cardiaque pendant plus de sept minutes jusqu’à réanimation.

Mercredi 21 septembre, Guy Muller (LR), maire d’Epône, et Frédéric Viseur, sous-préfet des Yvelines, ont donc remis la médaille au courageux policier. « Par votre action, vous avez sauvé une personne et fait basculer un destin vers la vie, déclare le sous-préfet. Vous êtes l’exemple qu’entre la vie et la mort, il y a l’intervention d’un citoyen formé aux gestes qui sauvent.»

Si l’action de Grégory Bion en mars a « définitivement conduit [son] employeur et l’État à [lui] remettre cette médaille », explique Frédéric Viseur ; il s’était déjà fait remarquer par le passé. L’agent a notamment sauvé un enfant de deux ans et sa grand-mère de la noyade, secouru un garçon coincé dans une voiture par une température de – 10 °C et évité une collision entre un camion et un train. « Une longue carrière déjà jalonnée d’actes remarquables », souligne le sous-préfet.