Ils étaient une trentaine, ce vendredi soir, à manifester devant le collège Galilée. Ces parents d’élèves protestaient contre l’absence, depuis la rentrée, d’enseignants dans certaines matières dans cet établissement, comme au collège Albert Thierry, ou au lycée Condorcet qui ne compte d’ailleurs plus d’infirmière. Ils demandent rendez-vous avec l’Education nationale (qui n’a pu nous répondre, Ndlr), et, soutenus par la mairie, envisagent d’autres actions.

« La première chose qu’on souhaite, c’est d’avoir des interlocuteurs et des profs pour nos enfants, demande François Maillard, représentant de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE), déplorant le manque de réactivité de l’inspection académique des Yvelines. C’est quelque chose qui leur est dû, surtout sur le Mantois, socialement défavorisé, où ils ont peut-être besoin de l’école plus que d’autres. »

Aux collèges, la physique, la technologie et l’espagnol sont concernés par ce manque d’enseignants. Au lycée Condorcet, mathématiques et économie sont en déficit, et l’établissement n’a plus d’infirmière depuis la rentrée : « En 10 jours, les pompiers ont dû intervenir 8 fois pour des malaises », note François Maillard.