Les soutiens d’Emmanuel Macron, regroupés au sein du mouvement En marche, sont bien représentés dans les Yvelines. « Dans le département, il y a environ 2 700 adhérents alors qu’il y a un mois, nous étions 2 000 », indique Aziz-François Ndiaye, référent yvelinois et porte-parole du « mouvement », corrigeant le terme « parti » lorsqu’il est évoqué.

Avec plusieurs réunions depuis septembre, le porte-parole Yvelinois annonce qu’En marche va rentrer « dans une phase plus active » en novembre, avec par exemples l’organisation de « la marche des entrepreneurs » et de « la marche des quartiers ». D’après Aziz-François Ndiaye, l’objectif de cette dernière est « d’inciter la création de comités locaux dans les quartiers et aller leur demander si le diagnostic national est partagé dans les quartiers ». Deux sont d’ailleurs organisées cette semaine à Mantes-la-Jolie et Poissy.

Dans les Yvelines, ils sont une cinquantaine d’animateurs du mouvement à « permettre de [le] faire vivre localement », explique Aziz-François Ndiaye. Parmi eux, tous vantent d’Emmanuel Macron la « démarche novatrice qu’il propose ». Julien, 20 ans, apprécie de l’ancien ministre de l’économie qu’il « fonde un diagnostic du pays avant d’être candidat ». Rendez-vous sur le site internet en-marche.fr/espaceperso pour trouver un événement local.