Novices ou confirmés, jeunes et seniors, ils sont 2 400 coureurs à s’être déplacés pour participer à la 3ème édition du Choco trail d’Hardricourt. Un événement qui selon la mairie, « a pour but de sensibiliser au respect de l’environnement » et dont la Gazette en Yvelines est partenaire.

Il est 7 h 12, gare Saint-Lazare, une vingtaine de personnes restent à quai. Tous les trains pour Hardricourt sont annulés, ils devront passer par Les Mureaux et marcher 30 min. « On va pourvoir s’échauffer », rétorque dans la bonne humeur l’une des engagées.

A une heure du premier départ, postés sur la promenade du Bac, Jean et Claude saluent Yann Scotte (DVD), maire d’Hardricourt et engagé sur le parcours de 13 kilomètres aux côtés de son épouse. « Ça fait plusieurs semaines qu’on se prépare » lâche-t-il, tout sourire. Une bonne humeur communicative car si les deux bénévoles sont arrivés à 7 h, « la nature et la convivialité de cette course aident à se lever tôt ».

On s’échange les épingles pour accrocher les dossards. Pascal est engagé sur la course de 24 km « pour changer de l’entraînement habituel », lui qui prépare un éco-trail de 80 km en mars. Mylène et Anna, venues de Massy, se préparent « mentalement » avant leur premier trail : « On est venu pour le chocolat et la beauté du parcours », lâchent-t-elles.

Yann Scotte, maire d'Hardricourt, a bouclé le parcours de 13 kilomètres en 1 h 18 min 31 sec.
Yann Scotte, maire d’Hardricourt, a bouclé le parcours de 13 kilomètres en 1 h 18 min 31 sec.

9 h 08 Manu, le coach, invite les participants à s’échauffer en musique. Samy, un Tunisien en déplacement en France pour un congrès médical, s’étire et craint le froid : « chez nous l’hiver il fait 15°C ». Manon Papelier, adjointe au commissariat des Mureaux, s’est inscrite avec 3 collègues avec qui elle s’entraîne chaque midi. « J’ai la double casquette », raconte celle qui a participé à sécuriser le parcours et engagée sur le 24 km.

Les courses s’enchaînent et Reynald, le directeur de course, veille au respect du règlement : « Ceux qui jettent des déchets seront exclus ». 11 h, Corentin Boitel passe la ligne d’arrivée en tête, après avoir gravis les 180 marches des hauts d’Hardricourt. Il remporte le 24 km. La première femme, Yamina Bouaabila est seconde à près de 3 secondes.

Sur l’ensemble des cinq parcours, 1 937 des 2 400 engagés ont terminées cette édition 2016 du Choco Trail, parfois en allant au bout d’eux-même. Tous ont mérité leur médaille en chocolat.