Depuis le 5 décembre, un bureau de poste magnanvillois, cependant dépourvu du service de banque postale, a rouvert ses portes dans les locaux de l’ancienne Communauté d’agglomération de Mantes en Yvelines (Camy). Une convention d’une durée de deux ans a été passée entre la Poste et la nouvelle communauté urbaine dans laquelle la Camy a fusionné.

C’est une mine « plus que satisfaite » qu’affiche Michel Lebouc, maire de Magnanville (DVG), deux jours après la réouverture d’un bureau de poste sur la commune. Depuis la fermeture du centre commercial Mag 2000 à la rentrée, les Magnanvillois devaient se rendre à Mantes-la-Ville. « La fermeture était difficile à vivre pour les clients plus âgés, souligne l’unique postier derrière son guichet. Beaucoup ne savaient pas comment ils allaient faire. »

Cette réouverture « n’a pas été simple », reconnaît Michel Lebouc. L’édile évoque un « bras de fer » entre la commune et la direction régionale de la Poste. D’autant plus que cette installation n’est que provisoire. Dans deux ans, de nouveaux locaux seront à retrouver pour le bureau de poste : « Nous y réfléchissons. Je me suis engagé dans la défense de ce service de proximité. »