Le géocaching est le jeu de chasse au trésor à la mode. L’objectif, pour les joueurs, est de dénicher les cachettes disséminées dans le monde (voir encadré). L’activité existe depuis plusieurs années, mais, avec le développement des GPS intégrés dans les smartphones, elle fait de plus en plus d’adeptes. Plusieurs communes se mettent aujourd’hui au jeu, à l’image de l’office de tourisme du pays houdanais. Il a installé plusieurs cachettes à Houdan, proposant une autre manière de découvrir le patrimoine communal.

Sur l’un des plus importants sites internet dédiés à cette activité, geocaching.com, plus de 250 cachettes sont actuellement recensées dans un rayon de 16 kilomètres autour de Houdan. Si plusieurs existaient déjà dans la commune, l’office de tourisme s’est joint aux « géocacheurs » en créant sept cachettes supplémentaires. « Nous avons voulu valoriser les points touristiques importants de la ville », explique Marie Lacroix, conseillère en séjour pour l’office de tourisme du pays houdanais.

Et d’ajouter que l’ensemble des cachettes forment « un circuit permanent » à travers la commune, permettant de se promener de monuments en lieux historiques. Dans l’ensemble des boîtes à trouver, des « descriptifs culturels et historiques » des lieux ont également été placés pour permettre aux joueurs d’en apprendre plus sur les monuments. « Le but est de faire connaître l’histoire de la ville et de valoriser le patrimoine », confie Marie Lacroix.

L’attrait touristique potentiel de l’initiative semble porter ses fruits : « Le géocaching fait venir des gens et on voit de jolis commentaires sur le site (geocaching.com, Ndlr). » En raison des règles du géocaching, qui limitent la distance entre deux cachettes à 161* mètres, aucune nouvelle cache ne pourra être ajoutée à Houdan, mais l’office de tourisme prévoit « de développer » l’activité dans d’autres communes du pays houdanais.

Les adeptes de chasses aux trésors peuvent donc partir arpenter les rues à la recherche des cachettes situées à proximité de l’église, du donjon… Aucun autre lieu ne sera donné par l’office du tourisme, afin de ne pas révéler trop d’indices aux amateurs de géocaching.

*mise à jour le 29/12/2016 : l’office de tourisme a précisé sur sa page Facebook que la distance devait être de 161 mètres et non de 500 comme nous l’avions indiqué.

Le géocaching expliqué

Le géocaching est une chasse au trésor grandeur nature en plein air, dont l’objectif est de découvrir des cachettes disséminées un peu partout. Plus de deux millions d’entre elles existent déjà dans le monde, dont de nombreuses dans les Yvelines. Les participants sont en général soit des randonneurs voulant pimenter leurs marches, soit des joueurs plus intéressés à la découverte des « trésors ».

Pour jouer, il suffit de télécharger une application mobile, ou de se rendre sur un des nombreux sites internet dédiés à cette pratique, pour obtenir des coordonnées GPS. Il faut ensuite y aller physiquement pour débusquer, à l’aide de quelques indices, une « géocache ». Cette dernière est en fait une cachette bien dissimulée dans des troncs d’arbres, des trous dans des murs, voire sous terre ou sous l’eau.

Dans ces cachettes se trouvent des petites boîtes en plastique, bien souvent des boîtes de pellicules photographiques, dans lesquelles le « géocacheur » découvrira un petit carnet dans lequel chacun inscrit une trace de son passage. De cachette en cachette, le géocaching promet une balade à travers les villes et villages, seul ou à plusieurs, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.