Depuis la semaine dernière, il est possible pour les Limayens de s’adresser directement à la mairie avec leurs smartphones. Leurs remarques et suggestions peuvent être émises avec l’application Fluicity, disponible sur les téléphones Apple et Android. Le projet coûte 13 000 euros par an à la mairie « sans prendre en compte les coûts périphériques », détaille Eric Roulot (PCF), le maire de Limay.

Une fois connecté, le citoyen peut proposer ou modifier un projet, par exemple celui de la ludothèque, publié dans l’application par la mairie. Les associations et les commerçants sont également invités à annoncer leurs événements. Eric Roulot compte particulièrement sur les jeunes : « Ils doivent s’approprier l’application. Notre objectif est de les ré-intéresser à la vie politique. »

Limay devient ainsi la troisième ville présente sur l’application créée en 2015. La première commune-test, Vernon (Eure), a enregistré « 500 participations en un an », fait remarquer Aurélie Musman, chargée des relations avec les mairies pour Fluicity. A Limay, la municipalité espère, elle, « toucher 15 % de la population, et recréer un lien citoyen ».