L’antenne limayenne de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) devrait fermer ses portes au mois d’avril prochain. A partir de cette date, les Limayens devront se rendre à Mantes-la-Jolie pour effectuer leurs démarches. Le 16 décembre, une cinquantaine de personnes ont protesté devant la mairie contre cette fermeture.

« Il y a ici des personnes âgées, qui ont des difficultés au niveau des transports et ne pourront pas se rendre à Mantes », déplore le maire Eric Roulot (PCF). L’antenne servait de « premier accueil, de point d’information et d’accompagnement de proximité », poursuit l’élu. Il s’inquiète « d’un transfert des services de la rive droite vers la rive gauche. Les citoyens peuvent se sentir relégués ».

Au départ, « il y avait 30 agences dans le département, souligne Michelle Thierry, secrétaire générale CGT pour la CPAM 78. Fin 2017, il n’en restera plus que 16. » Une pétition lancée par la mairie, en ligne et sur papier, a récolté plus de 2000 signatures. « Si la mobilisation est importante, nous espérons contraindre la CPAM à reculer », conclut le maire, citant les succès passés des mobilisations liées au bureau de poste, en 2006 comme en 2015.