Cette semaine dans Le Petit Reporter, émission réalisée par les apprentis journalistes en stage à LFM, ils ont évoqué le service militaire à travers le parcours de Seyba Thiam. Ce dernier fut ainsi l’un des candidats de l’émission Garde à vous, diffusée au printemps 2016 par M6. Il a permis aux journalistes en herbe d’appréhender l’entraînement militaire, alors que de nombreuses voix s’élèvent pour demander le retour du service obligatoire.

En février 2016, Seyba ainsi que 19 coéquipiers âgés de 18 à 27 ans décident en effet de s’engager pour une aventure hors du commun sous les objectifs des caméras de M6. Pendant trois semaines, ils se sont soumis aux règles du service militaire à la dure, dans les conditions similaires à celles des années 1960. Aux ordres de l’instructeur Marius, ces jeunes ont décidé de repousser leurs limites physiques et morales en se confrontant au quotidien des conscrits des « trente glorieuses ».

Seyba Thiam était l’une des recrues les plus fortes, décrite par ses instructeurs comme un « guerrier déterminé ». Si ses motivations à prendre part à une telle aventure sont nombreuses, il admet volontiers que ce qui l’a motivé avant tout « dans un premier temps c’est voir un petit peu ce qui se passait derrière l’écran ». Un esprit de curiosité qu’il ne regrette absolument pas : « J’ai retenu plein de valeurs que j’avais déjà avant mais qui ont été solidifiées, l’entraide avec mes camarades notamment, on s’est beaucoup soutenus, on avait de vraies épreuves à faire ensemble ». Des valeurs qui lui sont chères, puisqu’il est aujourd’hui professeur de judo. « J’aimerais que les jeunes comme moi quand j’étais petit fassent du sport, qu’ils fassent du judo », souhaite celui qui a découvert la discipline dès ses neuf ans.

Si Seyba a quitté les plateaux de télévision pour les tatamis, il reste néanmoins intarissable sur cette expérience qui lui a fait découvrir les valeurs du service militaire. Un sujet au cœur de l’actualité puisque depuis sa suspension en 1996, nombreux sont ceux à réclamer son rétablissement. Des réclamations en partie entendues : en 2015 est créé le service militaire volontaire. C’est donc une aventure aux allures d’expérimentation grandeur nature à laquelle Seyba et ses amis ont participé, puisque le plein rétablissement du service militaire trône dans la tête de nombreux candidats aux prochaines élections présidentielles.