Dans le quartier de la Noé, à la place du Repaire des contraires, le chapiteau de cirque de la Compagnie des contraires, un nouvel équipement culturel « en dur » va naître. Ce futur « centre des arts de la scène et du cirque » sera entièrement municipal et pourra accueillir 200 personnes sur une surface de 600 m². La municipalité a souhaité y associer les Chantelouvais.

« On a pensé à quelque chose d’hybride en bois et en toile mais avec de la pérennité », décrit de ce futur chapiteau Catherine Arenou (DVD), maire de la commune. Alors que les travaux de ce dernier sont prévus pour débuter en juin et s’achever en fin d’année, la clôture du lieu a commencé à être érigée en décembre.

Elle doit être constituée de plaques de fer de récupération. « L’originalité est que nous avons décidé, par le biais des extérieurs, que la population s’empare du projet, indique l’édile chantelouvaise. Le conseil municipal des enfants écrira l’histoire de la ville, comme ils la voient. » Le conseil municipal des jeunes planche également actuellement sur le futur nom du lieu.

Il proposera ainsi prochainement une sélection de noms, ensuite soumise aux internautes via le site internet et la page Facebook de la municipalité. Le coût global du projet est de près de 640 000 euros, l’État en subventionne environ 360 000 euros, et le département 50 000 euros. La communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO) devrait également participer au financement.

La Compagnie des contraires reste sur place

L'actuel chapiteau de la Compagnie des contraires laissera place à un futur centre des arts de la scène et du cirque. Il pourra accueillir 200 personnes.
L’actuel chapiteau de la Compagnie des contraires laissera place à un futur centre des arts de la scène et du cirque. Il pourra accueillir 200 personnes.

L’équipement sera complémentaire à la salle des fêtes : la municipalité y organisera plusieurs dates de son programme culturel. Mais l’équipe de la Compagnie des contraires continuera à y résider de façon permanente grâce à une convention de résidence. Cette association est destinée à l’action culturelle et éducative, et associe théâtre et cirque.

« C’est une association qui a un rôle dans la réussite éducative, souligne Catherine Arenou (DVD), maire de Chanteloup-les-Vignes. Il est intéressant de lui donner les conditions d’exercer. » De son côté, Neusa Thomasi, la directrice de l’association, se dit « très heureuse de ce projet ». Et d’ajouter : « Ça va nous donner du confort et la possibilité de recevoir des artistes étrangers en résidence, chose que nous faisions déjà mais à plus petite échelle. »

Alors que le démontage du chapiteau actuel devrait intervenir courant mai pour laisser place aux travaux, la compagnie bénéficiera d’un chapiteau provisoire jusqu’à la fin de l’année pour ses cours de cirque et de théâtre.