Au soir du lundi 9 janvier, l’une des dalles en bois aggloméré composant le faux plafond tombait dans le hall central du collège Sully. Ce dernier a été fermé mardi après-midi par la mairie, et le faux plafond retiré en fin de semaine. Les 600 élèves de l’établissement ont donc pu reprendre le chemin des cours ce lundi matin.

« Je viens de signer un arrêté permettant la réouverture du collège, nous avons fait le choix d’abattre toutes les plaques », confiait vendredi le maire Michel Guillamaud (DVD). Il avait pris mardi la décision de fermer l’établissement : « Ce ne sont pas les vis qui ont cédé mais le bois. En regardant le plafond, plusieurs endroits n’apparaissaient pas en bon état. »

Le retrait des plaques de bois a aussi nécessité celui de l’isolation du faux plafond, située entre ces dernières et le toit. « Le hall va avoir quelques petits problèmes lors des périodes froides, mais ça ne touche pas les salles de classe qui restent bien isolées, complète le premier magistrat. Dans les salles du premier étage où il y avait aussi ces plaques, elles ont été vérifiées, et refixées en cas de doute. »