Ils espèrent réitérer le grand chelem électoral réalisé aux élections départementales de 2015, lorsque la gauche s’était trouvée exclue de toute représentation. Les socialistes voudraient bien conserver leurs deux circonscriptions, à Trappes et Mantes-la-Jolie. Le FN, lui, mise tout sur une victoire de sa candidate aux présidentielles, et sinon sur un maximum de triangulaires au second tour.

En attendant, les négociations et discussions nationales comme locales vont bon train, entre Insoumis, PCF et EELV, entre Modem et UDI, entre UDI et LR, ainsi qu’entre PS et PRG. Les sortants sont tous réinvestis dans les cinq circonscriptions de la zone de couverture de La Gazette : Françoise Descamps-Crosnier (PS), Arnaud Richard (UDI), David Douillet (LR), Jean-Marie Tétart (LR) et Pierre Morange (LR).

Carte des circonscriptions législatives du Nord des Yvelines depuis le redécoupage réalisé en 2010.
Carte des circonscriptions législatives du Nord des Yvelines depuis le redécoupage réalisé en 2010.

« Il faut que l’accord [avec l’UDI] soit fait avant fin février », estime Sophie Primas, secrétaire départementale LR des Yvelines. « Ce sont des périodes où on montre les muscles, les uns et les autres », sourit-elle des vélléités actuelles de candidatures des centristes, notamment dans la huitième circonscription (voir ci-contre). Seul Arnaud Richard est assuré d’être soutenu par les deux partis.

« Le PRG va négocier nationalement des circonscriptions, relate des discussions en cours Sandrine Grandgambe, secrétaire départementale du PS des Yvelines. On préfère naturellement que ce soient d’abord nos candidats qui soient candidats de la gauche, mais à un moment donné, le rassemblement nécessite que chacun fasse des efforts. »

Dans la septième circonscription, elle a obtenu « le gel » des candidatures suite à un recours de la section PS de Conflans-Sainte-Honorine. Son secrétaire, Christophe Paris, avait été battu lors du vote des militants de la circonscription face à Marie-Hélène Lopez-Jollivet : « On verra après la primaire comment les choses évoluent, dans les discussions avec les partenaires. »

EELV n’aura pas d’accord national avec le PS, comme les Insoumis et le PCF qui trouveront éventuellement entre eux des accords localement et par circonscription. Le Modem, lui, devrait partir seul ou peut-être avec l’UDI dans certains cas. « Le poids des décisions nationales au sein de chaque parti est important », rappelle cependant le président de l’UDI des Yvelines Paul Martinez.

Du côté d’En marche, le mouvement d’Emmanuel Macron, les inscriptions aux pré-candidatures viennent de débuter. Pour peu qu’ils signent certains engagements, de probité entre autres, les candidats du mouvement pourront avoir déjà été investis par un autre parti. Chez les militants du Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan, dont plusieurs candidats sont déjà connus, une seule certitude : aucun désistement n’aura lieu. Le NPA, quant à lui, ne devrait présenter personne.

Au FN, la priorité est donnée à l’élection présidentielle, et des candidats ont été pré-investis en décembre. S’ils ne sont pas encore connus, l’on devrait pour partie retrouver des candidats des élections départementales de 2015, selon le secrétaire départemental François Siméoni. « On n’est pas bien positionné en situation de duel, analyse-t-il si Marine Le Pen n’était pas élue en avril. Si on envisage ne seraient-ce que des triangulaires, plusieurs circonscriptions pourraient passer au FN, dont la huitième ou la neuvième, par exemple. »

Vallée de Seine – Tous les candidats déjà connus

Les hommes et femmes ci-dessous ont tous été soit investis, soit pré-investis par leurs partis respectifs, pour chacune des circonscriptions indiquées, en vue des élections législatives des 11 et 18 juin 2017.

Sixième circonscription
EELV : Stéphanie Belna.
PS : Angéline Silly, conseillère municipale à St-Germain-en-Laye.
Modem : Yannick Temporal.
LR : Pierre Morange, député sortant, maire de Chambourcy.

Septième circonscription
EELV : Ghislaine Senée, maire d’Evecquemont.
Modem : Michèle de Vaucouleurs, adjointe à Poissy.
UDI : Arnaud Richard, député sortant, conseiller régional.
DLF : Sandrine Feraud.

Huitième circonscription
EELV : Stéphane Bernard.
PS : Françoise Descamps-Crosnier, députée sortante.
Modem : Bruno Millienne, conseiller régional, conseiller municipal à Jumeauville.
DLF : Michael Taverne.
FN : François Siméoni, conseiller municipal à Versailles.

Neuvième circonscription
PCF : Thibaud de Fleury.
EELV : Salah Anouar.
PS : Ali Mohammad.
Modem : Frédéric Ferre.
LR : Jean-Marie Tétart, député sortant, maire de Houdan.
DLF : Anne Gronoff.

Douxième circonscription
EELV : Patricia Charton.
PS : Marie-Noëlle Bas.
Modem : Stephan Tresse.
LR : David Douillet, député sortant, conseiller régional.
DLF : Florence Bernard.

Crédit carte : WIKIPEDIA – STARUS – CC-BY-SA

Mise à jour, 7 février 2017 : La précédente version de cet article indiquait des pré-investitures erronées pour le Modem dans l’encadré situé ci-dessus. Nous présentons nos excuses aux principaux intéressée ainsi qu’à nos lecteurs.