Après deux ans passés dans un plan de retour à l’équilibre, l’établissement pourrait enfin commencer à se sortir des déficits, à en croire les propos tenus lors des vœux au personnel, lundi 16 janvier. « Toutes les informations qui me remontent me laissent penser que le centre hospitalier de Mantes terminera l’exercice […] en équilibre ou en zone d’équilibre », a assuré Michaël Galy, le directeur des hôpitaux de Mantes-la-Jolie et de Poissy-Saint-Germain-en-Laye.

« C’est énormément d’efforts qui sont demandés et qui ont payé, la situation de l’hôpital s’est améliorée, reconnaît Cécile Dumoulin (LR), présidente du conseil de surveillance et conseillère départementale. Le plan est passé par des choses difficiles […] réorganisations, suppressions de postes et de lits. »

Michaël Galy a par ailleurs évoqué l’épineux sujet du non-paiement des heures supplémentaires effectuées par le personnel, dénoncé par les organisations syndicales depuis plus d’un an. « Nous y avons consacré une somme de 250 000 euros au mois de décembre, a-t-il indiqué. Et nous allons proposer un nouveau montant de 200 000 euros […] ouvrant le droit à une indemnisation de davantage d’agents. »