Le courrier reçu fin décembre a fait grincer les dents d’une dizaine de commerçants du centre-ville. La municipalité leur demande de régler le prix de panneaux installés au mois d’octobre. Mais l’estimation est plus haute que prévu.

Pour « redynamiser » le centre-ville, la mairie a choisi d’installer plusieurs pré-enseignes, « d’abord générales puis spécifiques lorsqu’on se rapproche du centre », détaille Guy Muller (LR), maire. D’abord estimé à 60 euros, le coût des réglettes et de l’implantation est finalement passé à 100 euros. Les commerçants, en accord avec le projet, regrettent cependant un « manque de communication ».

« Personne n’est venu nous montrer à quoi cela allait ressembler, déplore Cécile Doumergue, une des commerçantes. Nous avons découvert ces panneaux jaunes lors de leur installation. » Autre crainte aussi, celle de se voir appliquer la taxe locale sur la publicité extérieure, mentionnée dans le courrier.

Sur ce point, l’édile rassure : « Les enseignes en dessous de 7 m² sont exonérées. La commune n’a pas l’intention de revenir dessus. Mais cela pouvait porter à confusion » Un deuxième courrier devrait être envoyé dans les prochains jours. « Plus clair » cette fois-ci.