Mardi 21 février, dans la matinée, les policiers du commissariat de Conflans-Sainte-Honorine ont procédé à l’interpellation de huit Chantelouvais, âgés de 18 à 20 ans, dans la cité de la Noé. Ils se livraient à un trafic de drogues dures sur la place du Trident, au cœur de la cité.

Les jeunes Chantelouvais ont été identifiés grâce à un travail de surveillance effectué par les forces de l’ordre pendant plusieurs semaines. Ce travail a également permis d’identifier les rôles de chacun, en tant que vendeur ou en tant que guetteur. Lors des perquisitions, 3 000 euros en espèces ont été retrouvés chez l’un des suspects.

En revanche pas de traces de résine de cannabis, d’héroïne ou de cocaïne. « Il n’y a jamais, ou alors très peu, de stock à Chanteloup », détaille une source proche de l’enquête. Lors de leur garde à vue, tous ont nié les faits. Ils ont été mis en examen le jeudi 23 février à Versailles. Une information judiciaire a été ouverte.

« En 2014, une procédure avait déjà été réalisée », détaille une source proche du dossier. Depuis, le trafic avait repris mais dans une « moindre mesure ». Lors de cette procédure, une quinzaine de personnes, âgées de 16 à 30 ans avaient été interpellées le 1er avril, relate Le Parisien. Le trafic drainait des clients venus de toute l’Ile-de-France.