Entre le département des Yvelines et le Paris-Nice, course cycliste organisée par Amaury Sport Organisation, la lune de miel est loin d’être terminée. Pour la huitième année consécutive, le département accueillait le départ de la course. La première étape de cette course s’est déroulée à Bois-d’Arcy et comptait 148,5 km. Au total, 176 cyclistes étaient engagés, répartis en 22 équipes et ont été encouragés par plusieurs milliers de spectateurs.

« Ce n’est pas un hasard si la convention a été reconduite jusqu’en 2021, se réjouit Alexandre Joly, vice-président du Conseil départemental en charge du sport et maire d’Houilles. Le département a une image dynamique et sportive avec 400 000 licenciés tous sports confondus. Il compte 860 km de voies cyclables et est aussi au cœur de deux axes importants, la véloroute reliant Paris au Mont-Saint-Michel et l’avenue verte reliant Paris à Londres. Nous insistons auprès des jeunes sur les valeurs d’efforts liés au sport, qui se retrouvent par la suite tout au long de la vie. »

Et pour souligner l’importance de cette pratique, la veille de la course, le Comité départemental de Cyclo-tourisme et le département ont organisé plusieurs randonnées cyclotouristes. Malgré la pluie, environ 300 cyclistes se sont élancés.

La veille de la course, le Comité départemental de Cyclo-tourisme et le département ont organisé plusieurs randonnées cyclotouristes. 

Ils étaient venus de Trappes, Guyancourt, mais aussi de Dreux en Eure-et-Loir, comme Jean-Pierre, secrétaire du vélo-club drouais. « Cela fait cinq ans que nous participons, c’est très bien organisé, souligne le retraité. On voit que le département s’investit beaucoup, notamment sur l’entretien des routes. » Le club prévoit de revenir dans le département pour faire des initiations de piste au Vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Un avis que partage Marie, membre du vélo-club de Ville d’Avray, situé dans les Hauts-de-Seine : « Nous faisons beaucoup de sorties dans les Yvelines, du côté de Maule. C’est un département agréable, une fois passé Versailles, on se retrouve dans la campagne. »

En marge de ces randonnées, un village d’animations, baptisé Tous cyclistes en Yvelines permettait aux plus jeunes de se faire maquiller, d’essayer des vélos atypiques ou encore de tester leur endurance sur des simulateurs de vélo et profiter d’un moment de détente en famille.

Le jour de la course, les spectateurs étaient nombreux à s’amasser autour du podium, face à la mairie, pour assister à la présentation des équipes et surtout encourager leur favori.

Le jour de la course, les spectateurs étaient nombreux à s’amasser autour du podium, face à la mairie, pour assister à la présentation des équipes et surtout encourager leur favori. Les grands noms du cyclisme international comme Alberto Contador, Richie Porte ou encore Marcel Kittel étaient au rendez-vous mais les coureurs français n’étaient pas en reste avec Sylvain Chavanel, Tony Gallopin ou encore Romain Baret.

Lors de la présentation, les cyclistes se sont prêtés au jeu des dédicaces auprès de leurs supporters. Une attitude qui a surpris Estelle, Arcisienne venue avec Maurice, son père, passionné de vélo. « Ils sont vraiment disponibles et n’hésitent pas à venir vers le public, c’est vraiment sympa de leur part. » Habituée à suivre la course à la télévision, elle « profite » de la proximité de l’évènement.

« Bois-d’Arcy entrera dans l’histoire du Paris-Nice », se réjouit pour sa part Philippe Benassaya, maire de la ville. L’élu a également souligné « la mobilisation générale autour de l’évènement, que ce soit les commerçants, les partenaires ou encore les bénévoles. »

Pour cette course, des grands noms du cyclisme français et international ont répondu présents.

Accueillir le Paris-Nice, c’est aussi l’occasion de faire découvrir aux spectateurs et téléspectateurs de 170 pays « le département le plus boisé d’Ile-de-France, s’enthousiasme Alexandre Joly. Il compte 80 % d’espaces naturels, dont 70 000 hectares de forêts. La diffusion de la course permet de valoriser le patrimoine départemental. »

Le départ de la deuxième étape s’est également fait dans le département, à Rochefort-en-Yvelines. Les cyclistes rejoindront Amilly, dans le Loiret, au terme d’une étape de 195 km. La course se terminera le dimanche 12 mars, à Nice, après 1223,5 km de compétition. Avant de retrouver une nouvelle fois en mars 2018 les terres yvelinoises.

Le Français Arnaud Démare remporte la première étape

Le Français Arnaud Démare, de l’équipe FDJ, a franchi le premier la ligne d’arrivée, située rue Jean-Jaurès.

Le départ de la première étape du Paris-Nice a été donné à 13 h 10, face à la mairie. Un à un, les 176 coureurs engagés se sont élancés pour effectuer la boucle de 148,5 km, passant notamment par la côte de Senlisse, Auffargis et Beynes.

Et c’est le Français Arnaud Démare, de l’équipe FDJ, qui a franchi le premier la ligne d’arrivée, située rue Jean-Jaurès. Le coureur s’est imposé en 3 heures et 22 minutes et portera le maillot jaune au départ de la deuxième étape. Le Français Julian Alaphilippe et le Norvégien Alexander Kristoff complètent ce premier podium.

Pour suivre la course, rendez-vous sur letour.fr/paris-nice/