Dans La Matinale cette semaine, Mike, Redah, Ali et Affif, membres de l’association Human ISC, qui fait figure de référence dans le milieu associatif. Et pour cause : il s’agit d’une des plus grandes associations étudiantes de France. Avec 15 000 euros de dons par an, 21 ans d’existence et huit pôles d’actions dédiés à huit événements annuels, Human ISC est un petit ovni dans la vie étudiante.

« Human est une association humanitaire de proximité, c’est-à-dire que nous apportons à la fois un soutien moral et matériel à des enfants issus de milieux défavorisés » résume Affif, chargé du pôle charité. Pour ces étudiants, rejoindre une si grande structure allait presque de soi : « Qu’est ce qui m’a fait rejoindre Human ? : le projet. Un vrai projet qui me correspond dans mon caractère, ma personnalité, d’aider et de vouloir donner ce que l’on m’a donné, de vouloir rendre à des jeunes qui n’ont pas eu la chance de beaucoup d’autres », explique Affif.

Etudiants le matin et défenseurs de l’égalité l’après-midi, leur école de commerce s’articule en effet en laissant les après-midis libres à la vie associative. C’est pour cela qu’ils ont pu vite s’engager et prouver que « même si on est la jeunesse, on peut bouger faire quelque chose et changer le monde demain parce que concrètement il nous appartient », avance Mike, président de l’association.

Après le Human comedy club, un stand-up caritatif des grands du Jamel comedy club, au profit d’enfants habitant en foyer, cette année, c’est au Human charity football club que s’attellent les membres de l’association. Le 16 mars, à la Halle George Charpentier, aura lieu la première édition de ce tournoi de football destiné à récolter des fonds pour l’association Supers rêves.

Au programme : de nombreux invités, des champions de football et des spectacles étonnants. « La soirée est ponctuée de plein d’animations assez spectaculaires pour pouvoir toucher tous les enfants », explique Mike. Près de 3 600 personnes sont déjà attendues à ce spectacle d’envergure qui aura pour spectateurs nulle autre que l’équipe de France de football. Mais comme Affif le rappelle, le vrai mot d’ordre, c’est aux enfants qu’il l’adresse pour «  leur montrer que le bon chemin c’est la réussite ».

Crédit photo :LFM RADIO