Le padel est une discipline encore confidentielle dans les Yvelines. Bien qu’encore méconnue, cette variante du tennis gagne peu à peu la France après avoir conquis l’Espagne, où elle est devenue le premier sport de raquette. Deux joueurs de la section tennis de l’Association sportive mantaise (ASM) jouent déjà à cette variante du tennis. Ils devraient être rejoints par de nombreux autres, car deux courts vont voir le jour à Mantes-la-Jolie (voir encadré).

« Le padel est un mélange entre le tennis et le squash », explique Benjamin Tison, entraîneur à l’ASM tennis, qui joue plusieurs fois par semaine, depuis un an et demi, avec Frédéric Pommier, également entraîneur à l’ASM tennis. Le padel, qui se joue uniquement en double, emprunte au tennis une grande partie de ses règles et la forme de son terrain.

Ce dernier est cependant plus petit, environ un tiers d’un court de tennis, et est entouré de murs en verre transparents, sur lesquels la balle peut rebondir. « C’est plus facile d’accès que le tennis et les vitres en plexiglas permettent plus d’échanges, estime Benjamin Tison qui a été attiré par l’aspect nouveauté. C’est un sport plus ludique et plus fun. »

Une raquette de padel est plus petite et plus lourde qu’une de tennis. La balle est quant à elle assez similaire mais rebondit moins.

La paire mantaise participe également à des tournois à travers la France où la montée en expertise « permet de prendre plus de plaisir ». En tournoi d’ailleurs, les deux joueurs de l’ASM tennis ont créé la sensation au début du mois de février à Lyon. Engagés dans une compétition de padel à laquelle participaient Gaël Monfils, Frédéric Pommier et Benjamin Tison ont atteint la finale alors que le champion français de tennis a été éliminé en demi-finale.

Si les deux mantais ont chuté lors de l’ultime match, ils ont vaincu bon nombre de joueurs de premier rang au cours du tournoi. Notamment « le sélectionneur de l’équipe de France de padel et l’un des deux numéro 1 français », détaille Benjamin Tison. Malgré ces exploits, en finale, ils ne sont pas parvenus à l’emporter contre l’autre numéro 1 français et un espagnol, classé 118ème mondial.

Le padel débarque à Mantes-la-Jolie

Pour l’instant, Frédéric Pommier et Benjamin Tison, les deux joueurs de padel de la section tennis de l’Association sportive mantaise (ASM) doivent se rendre à Bois d’Arcy pour s’entraîner. Ce qui devrait évoluer avec l’arrivée prochaine de deux courts de padel sur l’île aux Dames de Mantes-la-Jolie, à proximité des courts de l’ASM tennis.

Les travaux devraient avoir commencé cette semaine et les deux courts seront prêts « normalement, fin avril ou début mai », indique Nathalie Aujay Dumon, présidente du club. Elle juge le tennis « un peu en perte de vitesse ». Donc depuis l’entrée du padel dans la Fédération française de tennis, Nathalie Aujay Dumon trouve « plusieurs intérêts » à cette variante du tennis.

« En loisirs, c’est très accessible en senior, ce qui leur permet de conserver une activité sportive », indique la présidente de l’ASM tennis. Nos adhérents seniors sont tous à fond sur cette nouvelle pratique. » D’après cette dernière, le padel « touche aussi beaucoup le public féminin ».

Autant de raisons qui font que Nathalie Aujay Dumon ne se fait « aucun souci pour le taux d’occupation [des courts] qui sera maximum ». La construction des deux terrains représente un investissement de « 50 000 euros […] financés par l’ASM tennis », confie la présidente de la section tennis.

Crédits photos : ALEX CORTEY – WIKIPEDIA – CC-BY-SA – IMAGEUSER – WIKIPEDIA – CC-BY-SA