A l’approche de la présidentielle, les membres du gouvernement sont entrés dans la « période de réserve » en fin de semaine dernière. Pendant cette période, les déplacements des ministres et secrétaires d’État sont interdits pour ne pas interférer avec la campagne. La venue de Martine Pinville (PS), secrétaire d’Etat chargée notamment de l’économie sociale et solidaire, le 22 mars pour découvrir le système de covoiturage local Covoit’ici était donc son dernier déplacement officiel.

« Ça répond à un besoin non couvert et c’est ça l’innovation sociale », apprécie Martine Pinville du dispositif de covoiturage qui compte une dizaine de stations en vallée de Seine. Pour Arnaud Bouffard, cofondateur d’Ecov, qui développe Covoit’ici, cette visite gouvernementale est « une récompense pour le travail qu’on effectue ».

Le maire de Oinville, Stéphane Jeanne (SE), fait partie des convaincus des avantages de Covoit’ici, présent sur sa commune depuis juin 2016. « Ça répond aux besoins d’une partie de la population qui n’a pas les moyens financiers d’avoir une voiture », estime Stéphane Jeanne, qui confie avoir déjà « pris trois personnes » aux bornes Covoit’ici.