Samedi dernier, près d’une centaine de personnes se sont rassemblées devant la mairie. L’objectif : faire une chaîne humaine pour préserver l’antenne de la sécurité sociale installée dans le bâtiment, et dont la fermeture était prévue au premier avril.

« Nous avons appris qu’un conseil d’administration s’était tenu le 20 mars, alors qu’initialement il était prévu après le 1er avril », s’indigne Joël Jégouzo, membre du collectif citoyen qui œuvre à la défense de l’antenne depuis la fin de l’année 2016.

Suite à ce conseil d’administration, le collectif, ainsi que la mairie auraient appris que « lors d’une assemblée plénière, la fermeture aurait été fixée au 1er mai. Nous avons gagné un mois ! », s’exclame Joël Jégouzo.

La mobilisation ne compte pas s’arrêter : une nouvelle réunion est d’ores et déjà fixée au 6 avril à 19 h à la salle municipale. « On ne lâchera pas. Nous avons de l’imagination », déclare Eric Roulot (PCF), maire.