En marge de la manifestation organisée à Paris le 21 mars dernier, pour défendre les services publics et l’avenir industriel, l’union locale de la CGT Poissy-Yvelines Nord avait lancé un appel à la mobilisation devant la gare pisciacaise.

Au total, environ cinquante syndicalistes étaient présents. « A Poissy cela a une résonance particulière, puisque les services se sont développés autour du site industriel », note Lynda Salles, secrétaire adjointe de l’union locale.

Avant de poursuivre :  « Aujourd’hui on rabote dans les services publics pour donner des marchés au privé par soucis d’économie (la mairie de Poissy avait lancé un appel d’offres en décembre 2016 pour privatiser son agent d’accueil, Ndlr). »

La suppression d’emplois sur différents sites de la zone, à PSA, à la gare de triage d’Achères « ou même la fermeture des guichets en gare », souligne Cédric Gonne, secrétaire général de la section cheminot, permet ainsi « de ne plus opposer les salariés du privé et du public ».

L’union locale de la CGT a également envoyé un courrier aux maires du secteur, où elle demande à les rencontrer. « Les usagers sont aussi la pierre angulaire de notre démarche », précise Lynda Salles.