Promis avant la fin 2016, l’équipement de loisirs attendra finalement la rentrée scolaire 2017. Il sera situé en haut du quartier des Charvaux, là où se situent aujourd’hui d’anciens terrains de tennis reconvertis en terrains de basket et un petit parking qui sera conservé. La mairie va y créer une grande aire de jeux pour enfants et, en contrebas, un espace destiné aux jeunes habitants du quartier.

L’aire de loisirs comprendra de l’éclairage, un city stade, des agrès de street workout ainsi qu’un kiosque permettant de s’abriter ou de se réunir. « On se demandait comment améliorer les choses dans ce quartier des Charvaux, qui est un des plus compliqués, quelquefois, au niveau de la jeunesse, avec beaucoup de logements sociaux, se rappelle le maire Hugues Ribault (LR). Et on se demandait comment ouvrir des structures pour les jeunes qui correspondent à leurs attentes. »

Une réunion avec des jeunes du quartier aurait montré la nécessité d’un espace « vraiment adapté pour les 16 à 22 ans qui étaient en attente », indique le maire Hugues Ribault (LR).

En 2016, une rencontre aurait donc rassemblé « une trentaine de personnes » dont des jeunes du quartier, a expliqué au dernier conseil municipal Michel Marque, adjoint municipal à la jeunesse et aux sports. Destinée à « leur montrer le projet et leur demander s’ils avaient d’autres doléances », la réunion aurait montré la nécessité d’un espace « vraiment adapté pour les 16 à 22 ans qui étaient en attente », complète le maire.

« De la concertation est ressortie cette nécessité. Ils ont besoin de se réunir, de ne pas être sous la pluie, d’avoir des lieux à eux, après, on leur reproche d’être dans des porches d’immeubles », détaille Hugues Ribault, un édile « très satisfait » d’avoir demandé leur avis à ses jeunes concitoyens. Leurs propositions ont également bénéficié aux autres aires sportives : des agrès de street workout, pas prévus intialement, seront aussi installés dans le parc du Complexe sportif Diagana.

Au conseil municipal, le projet n’a pas enthousiasmé tous les élus. Alexis Bakonyi (LR), du groupe d’opposition Andrésy dynamique, s’inquiète ainsi de « la protection visuelle et sonore » des pavillons jouxtant l’aire de jeu et de l’absence d’agrandissement du parking. Quant au kiosque, il se montre « extrêmement mesuré sur sa création » tout en affirmant « faire confiance à nos jeunes Andrésiens qui en sont demandeurs pour que son utilisation soit réglementée ».

Trois autres aires sportives sont prévues

La municipalité souhaite également créer des agrès de street workout et une table de ping-pong dans le parc du Complexe sportif Diagana. Au Parc de la côte de Verdun ainsi qu’au Square Peyre, une table de ping-pong, un banc et une poubelle doivent être installés. Avec la double aire de jeux du quartier des Charvaux, l’investissement représenterait entre 550 000 et 600 000 euros dont une part de subventions.