A l’école élémentaire Ronsard, dans le quartier pisciacais de Beauregard, le « Ting » de l’urne résonne dans les deux salles affectées aux votes. A Poissy comme partout ailleurs, le premier tour de l’élection présidentielle s’est déroulé dimanche dernier. Ce premier tour a placé en tête Emmanuel Macron (En Marche) à 23,87 % suivi de Marine Le Pen (Front National) à 21,43 %.

Si certains votants se sont concentrés sur le vote utile, d’autres sont restés plus indécis, jusqu’à voter blanc. Mais pour les représentants des Républicains et du Parti Socialiste locaux, ces résultats amènent à une remise en question de ces partis traditionnels.

Dix heures du matin. Les bureaux de votes sont ouverts depuis un peu plus de deux heures et le flot de votants est continu à l’école élémentaire Ronsard. Parmi eux, se trouve Aïcha, 42 ans. Elle a choisi de voter « utile » et donc pour Emmanuel Macron « convaincue qu’Hamon ne passera pas (il a obtenu 6,3 % des voix, Ndlr) ».

La Pisciacaise a été « un peu déçue par le quinquennat précédent : on a pas fait de social ». Toutefois, cette employée de banque aurait pu voter Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), « qui a fait une belle campagne ». Elle espère d’ailleurs « que Macron s’inspirera de quelques unes de ses idées ».

Venu également voter à l’école, Karl Olive (LR), le maire, ne se « trompe pas de camp ». S’il avait exprimé ses divergences avec François Fillon (LR) au sujet de ses affaires, il estime « que la France a besoin d’un programme fort porté par le candidat de la droite et du centre ».

A la mairie des Mureaux en revanche, Paul-Henri, retraité, a pris sa décision « dans sa voiture », juste avant de se rendre au bureau de vote. « Tout le monde est au coude à coude, ça a été un peu difficile de choisir », explique-t-il.

Ce premier tour a placé en tête Emmanuel Macron (En Marche) à 23,87 % suivi de Marine Le Pen (Front National) à 21,43 %.

Naïma, 30 ans, a elle choisi de voter blanc, car elle ne se « reconnaissait pas » dans les différents candidats : « Les affaires ça limitaient les possibilités. Et puis je suis musulmane, on a été montrés du doigt, cela a réduit encore plus. »

Après trois déplacements dans les Yvelines, dont le dernier à Bazainville (voir ci-contre), les soutiens d’Emmanuel Macron étaient également présents dans les bureaux de vote yvelinois : « Le département est dans le Top 10 en terme de force militante et de dynamisme », note Aurélie Piacenza, responsable mobilisation pour En Marche.

Les premières estimations commencent à tomber à 20 h. « Apparemment Macron serait premier, ils ne savent pas encore entre Fillon et Le Pen », lance Sophie Primas (LR), maire mais également présidente du comité de soutien de François Fillon dans les Yvelines. Elle espère que le candidat sera présent au second tour : « Cela permettrait d’avoir un débat droite-gauche. »

Le dépouillement lui commence à peine dans les bureaux franciliens. Mais il provoque déjà des réactions. « J’en ai des frissons », peut-on entendre dans la mairie aubergenvilloise lorsque des bulletins en faveur de la candidate frontiste sortent des enveloppes. Marine Le Pen arrivera d’ailleurs en tête à ce bureau de vote.

Peu à peu, les résultats s’affinent : François Fillon termine en troisième position avec 19,9 % des voix, talonné par Jean-Luc Mélenchon avec 19,6 % des voix. Dès les premiers instants, François Fillon a appelé à voter pour Emmanuel Macron. « J’ai peur qu’on arrive pas à convaincre les gens de voter Macron », s’inquiète Sophie Primas.

Déçue du résultat de François Fillon qui aurait mérité « cinq points de plus » et regrettant « un brouhaha médiatique » elle suivra son appel au vote « sans gaieté de coeur ». Du côté du Parti socialiste, il y a également une certaine déception. « Dans ce contexte national, Benoît Hamon n’a pas pu exprimer ses idées, regrette Mbarek Akafou, secrétaire de la section PS muriautine. Il y aura une remise en question certaine. »

Pour sa part, François Garay (DVG), maire des Mureaux, s’est dit « satisfait » de ce résultat et pour cause : l’élu avait pris position pour Emmanuel Macron. S’il appelle au Front Républicain pour faire barrage au FN, il reste conscient qu’il va falloir « trouver un socle commun avec l’ensemble des politiques ».

YVELINES :
Vers un Front républicain pour le second tour

A l’annonce des résultats du premier tour de l’élection présidentielle, plusieurs élus se sont prononcés en faveur d’Emmanuel Macron.

Pierre Bédier (LR), président du conseil départemental : « Le 7 mai les Français devront choisir entre la poursuite d’un lent déclin et la décadence accélérée. C’est leur choix de premier tour,encadré par une formidable et efficace manipulation médiatique(…). En conséquence, sans état d’âme mais pas sans inquiétude,je voterai pour monsieur Macron. »

Jean-Michel Levasseur, coordinateur du Mantois insoumis : « C’est un sentiment partagé. Nous sommes déçus de ne pas être au second tour, mais au contexte local, nous sommes extrêmement fiers du travail fourni. Personne n’aurait misé que Jean-Luc Mélenchon arrive en tête de la huitième circonscription. Militants et sympathisants voteront en leur âme et conscience lors du second tour. »

Karl Olive (LR), maire de Poissy : « Aujourd’hui, alors que se dessine donc un second tour inédit opposant un jeune progressiste à la tête d’un mouvement politique qui fête tout juste son premier anniversaire et une figure familière de l’extrême droite française, j’ai avant tout le sentiment d’un immense gâchis.(…) Cette élection imperdable est devenue ingagnable, par obstination et aveuglement. Il faudra prendre le temps de s’interroger collectivement sur ce qui nous a conduits dans le mur. »

Rama Sall (PS), conseillère municipale de Mantes-la-Jolie : « Il y a un vrai ras-le-bol qu’on sentait depuis quelques mois du quinquennat précédent et le candidat socialiste a été sanctionné pour cela. J’en retiens qu’il y a une volonté de changer et face à une Marine Le Pen très forte, j’appelle à faire barrage au Front National. Ma main ne tremblera pas lors du second tour. Il sera intéressant de voir les législatives de voir quelle majorité va se dessiner et s’assurer que survive un projet de gauche. »

Cyril Nauth (FN), maire de Mantes-la-Ville, au micro de LFM Radio : « En aucun cas nous n’avons une responsabilité dans les résultats catastrophiques que nous connaissons (…). Le Front National n’est pas un parti d’extrême droite mais un mouvement politique patriote. Le résultat au second tour confirmera que Marine Le Pen, même si elle ne gagne pas, ne sera pas perçue par les Français comme une candidate d’extrême-droite. »

VALLEE DE SEINE
Les résultats du premier tour
dans les communes de plus
de 20 000 habitants

Pour des raisons de place, retrouvez ici les résultats des communes de plus de 20 000 habitants. Les résultats complets sont disponibles sur le site elections.interieur.gouv.fr.

Achères : 13 156 inscrits, 10 121 votants, 9 877 suffrages exprimés (75,08%) : Jean-Luc Mélenchon (26,74%), Emmanuel Macron (26,67%), Marine Le Pen (16,36%), François Fillon (13,72%), Benoît Hamon (7,58%), Nicolas Dupont-Aignan (4,81%), François Asselineau (1,58%), Philippe Poutou (1,09%), Nathalie Arthaud (0,59%) Jean Lassalle (0,19%), Jacques Cheminade (0,19%)

Conflans-Sainte-Honorine : 23 861 inscrits, 19 203 votants, 18 770 suffrages exprimés (78,66%) : Emmanuel Macron (22,48%), Jean-Luc Mélenchon (16,37%), François Fillon (13,46%), Marine Le Pen (12,60%), Benoît Hamon (6,86%), Nicolas Dupont-Aignan (3,94%), François Asselineau (0,90%), Philippe Poutou (0,80%), Jean Lassalle (0,70%), Nathalie Arthaud (0,45%), Jacques Cheminade (0,12%)

Les Mureaux : 15 377 inscrits, 10 701 votants, 1 358 suffrages exprimés (67,36%) : Jean-Luc Mélenchon (36,57%), Emmanuel Macron (22,81%), Marine Le Pen (14,08%), Benoît Hamon (9,70%), François Fillon (8,99%), Nicolas Dupont-Aignan (1,96%), François Asselineau (1,74%), Philippe Poutou (0,76%), Nathalie Arthaud (0,45%), Jean Lassalle (0,23%), Jacques Cheminade (0,15%)

Mantes-la-Jolie : 22 009 inscrits, 15 180 votants, 14 748 suffrages exprimés (67,01%) : Jean-Luc Mélenchon (34,31%), Emmanuel Macron (22,91%), François Fillon (14,17%), Marine Le Pen (12,33%), Benoît Hamon (8,79%), Nicolas Dupont-Aignan (2,98%), François Asselineau 2,11%), Philippe Poutou (1,13%), Jean Lassalle (0,56%), Nathalie Arthaud (0,48%), Jacques Cheminade (0,23%)

Mantes-la-Ville : 11 849 inscrits, 8 410 votants, 8 191 suffrages exprimés Jean-Luc Mélenchon (28,56%), Marine Le Pen (22,34%), Emmanuel Macron (22,05%), François Fillon (11,65%), Benoît Hamon (6,63%), Nicolas Dupont-Aignan (4,41%), François Asselineau (1,68%), Philippe Poutou (1,17%), Jean Lassalle (0,72%), Nathalie Arthaud (0,62%), Jacques Cheminade (0,17%)

Poissy : 21 981 inscrits, 17 352 votants, 16 958 suffrages exprimés (77,15%) : Emmanuel Macron (29,64%), François Fillon (22,44%), Jean-Luc Mélenchon (20,40%), Marine Le Pen (11,93%), Benoît Hamon (7,61%), Nicolas Dupont-Aignan (4,07%), François Asselineau (1,36%), Philippe Poutou (0,97%), Jean Lassalle (0,79%), Nathalie Arthaud (0,56%), Jacques Cheminade (0,23%)