Une petite année en Nationale 3 et l’équipe pisciacaise de basket retrouve la Nationale 2. La semaine dernière, le Poissy basket a pu fêter son retour à l’échelon supérieur au terme de sa victoire contre Sceaux (voir notre édition de la semaine dernière). Cette rencontre était une sorte de finale opposant deux équipes qui se battaient pour la montée depuis le début de saison.

A la trêve hivernale, l’entraîneur pisciacais, Alexandre Mekdoud confiait l’ambition de son équipe à retrouver la N2. « On est sur l’intention de monter, mais ce n’est jamais garanti », indiquait, mesuré, ce dernier en janvier. Contrat rempli grâce à la victoire contre Sceaux (65-49), qui permet à Poissy de terminer avec un point d’avance au classement sur son adversaire.

Dans les dernières journées du championnat, Poissy aurait pu se mettre à l’abri un peu plus tôt sans une défaite contre Evreux, le troisième prétendant à la montée, à trois journées de la fin. « On savait que ça allait se finir chez nous contre Sceaux et que ça se jouerait la dernière journée. On attendait ce rendez-vous là », explique Alexandre Mekdoud.

Un rendez-vous que les Pisciacais n’ont pas manqué même si le match a été serré. « Ça a été tendu pour les deux équipes car elles jouaient leur saison, estime le coach. Le match était serré en première mi-temps : on a eu du mal à rentrer dedans. Mais la deuxième mi-temps a été un peu différente et on a passé la vitesse supérieure en défense. »

Pour la réussite de cette saison, Alexandre Mekdoud met en avant la « grosse défense » de son équipe, qui lui permet en effet d’être l’équipe qui a encaissé le moins de points du championnat. Mais l’entraîneur donne aussi comme raisons « un bon effectif, une bonne profondeur de banc ». Et ajoute : « On s’est aussi entraîné plus que les autres équipes, avec des entraînements quatre fois par semaine. »

Comparée à la dernière montée en Nationale 2 il y a deux ans, qui avait été suivie d’une descente au bout d’une saison, il estime que les Pisciacais se sont plus « structurés » et que l’équipe « est un peu plus prête » pour la catégorie supérieur. Du bilan de cette saison en N3, le coach retient le niveau élevé des autres équipes : « Ce n’est pas facile en Nationale 3, il faut être là à chaque match. »

La saison n’est pas encore tout à fait terminée pour le Poissy basket qui disputera les phases finales de N3, opposant les premiers de chaque poule. Les Pisciacais commenceront par des matchs aller et retour contre Laval avant un plateau final. « C’est honorifique pour le titre de champion de France », précise Alexandre Mekdoud dont l’équipe ne s’était pas encore fixée d’objectif (la semaine dernière, Ndlr) pour cette fin de saison. « On profite de cette victoire [contre Sceaux] et on verra ce qu’on fait pour la suite », sourit l’entraîneur.