Dans les sous-sol du château de Bècheville, où se trouve le conservatoire Gabriel Fauré, les studios d’enregistrement et de répétition, ainsi que les parties communes ont eu droit à une modernisation. De 2015 à début 2017, des travaux ont permis d’en améliorer l’éclairage, la ventilation et la sonorisation. D’après le maire des Mureaux, François Garay (DVG), le coût de ces travaux s’élève à « 150 000 euros au total », dont près des deux tiers réalisés par les services municipaux.

« Avant, les conditions acoustiques n’étaient pas optimums, parce qu’on est dans un château », se souvient Grégory Louvion, directeur du conservatoire Gabriel Fauré. Ce dernier apprécie que ces rénovations permettent « d’accueillir de nouveaux publics dans un établissement totalement rénové, avec de bonnes conditions acoustiques ».

François Garay, de passage pour une démonstration d’enregistrement le 25 avril, se satisfait également de ces améliorations : « On peut y faire des enregistrements pour des montants très raisonnables avec des outils professionnels. » Le directeur du conservatoire avance que ce sont désormais « 16 groupes par mois qui viennent [y] répéter ou enregistrer », et souhaite attirer un plus large public.