Là-Haut, Le Parrain, Ce qui nous lie ou encore le classique indien Devdas : cette année, le festival Images vagabondes revient avec une programmation digne des plus grands. Pour sa sixième édition, l’association Contrechamps a mis les petits plats dans les grands pour des projections en série du 10 juin au 13 juillet. Pour cette nouvelle édition, le thème de la famille a été choisi. Les habitants du département pourront exprimer leurs préférences à travers la compétition de courts métrages organisée par l’association.

Avec une quinzaine de lieux et des actions d’un bout à l’autre des Yvelines, le défi est de taille. Cécile Giraud et son mari ont créé l’association en 2011. « On a eu envie de partager notre passion et notre savoir sur le cinéma, puisqu’on travaille tous les deux dans le cinéma », se souvient-elle. Depuis, cette association de passionnés ne cesse de prendre de l’ampleur sur le territoire.

« On invite les gens à se déplacer sur leur territoire pour découvrir des films, mais aussi des lieux », explique Cécile Giraud. « Il y a une quinzaine de films qui sortent les mercredis, et pourtant il n’y en a qu’une petite partie qui soit vraiment visible dans les cinémas », poursuit-elle de l’engagement du couple fondateur de l’association contre le conformisme commercial du cinéma.

Aujourd’hui, découverte artistique et pédagogie sont les maîtres mots de l’association. Contrechamps se bat pour sortir des sentiers battus et faire comprendre aux communs des mortels l’art cinématographique : ateliers d’éducation à l’image, projections, aide aux structures souhaitant projeter des films. Une des activités proposées reste particulièrement originale :
le cinéma chez l’habitant, où Contrechamps organise des projections à domicile pour ses adhérents.

La Matinale LFM

Tous les jours du lundi au vendredi de 7 h à 10 h, présentée par Sofiane El Khilaly, en écoute sur le 95.5 FM et lfm-radio.com