Face à la centrale de Porcheville, les automobilistes qui empruntent l’A13 ou la RD113 vont bientôt assister à d’impressionnantes opérations dans le cadre de la création d’un troisième tablier au viaduc de Guerville. Récemment, ils ont vu s’ériger les premiers appuis supportant cet ouvrage, dont la mise en service est « visée pour la fin 2019 », d’après Benoit Texier, responsable d’opération à la SAPN.

Actuellement, l’assemblage de la charpente, divisée en trois tronçons, est en cours sur le site, visible par les automobilistes. Cette dernière « vient de Belgique en 82 convois exceptionnels sur une cinquantaine de nuits », précise Benoit Texier, qui ajoute que les pièces transportées pèsent de « 40 à 170 tonnes » pour un total de « 3 000 tonnes ». Une fois le premier tronçon de 135 mètres de la charpente assemblé viendra fin octobre l’impressionnante étape du « lançage ».

Une première partie de la charpente métallique du nouveau tablier va être tirée fin octobre sur les appuis déjà visibles par les automobilistes de l’A13.

Cette technique consiste, « à l’aide de câbles, de treuils et de vérins » indique Benoit Texier, à tirer un à un les tronçons sur les appuis du futur viaduc. Un deuxième lançage aura lieu à Pâques 2018 et le dernier lançage est prévu fin juillet 2018. Ce troisième tablier permettra la rénovation des deux déjà existants sans interruption de trafic.