Samedi dernier, une cinquantaine d’Oinvillois a assisté à la réunion publique organisée par la municipalité. Si différents thèmes ont été abordés, la rénovation de la mairie à l’été 2018 a fait quelques débats.

Stéphane Jeanne, maire sans étiquette, prévoit notamment « un ravalement afin d’harmoniser les façades des logements sociaux, de la bibliothèque et de la mairie », pour un coût estimé à « 500 000 euros ». Des travaux qui ont fait réagir cette habitante : « Pourquoi dépenser autant maintenant ? La mairie est trop imposante. »

« Il s’agit du patrimoine communal, il est important de la préserver », lui a répondu l’édile. « Ne pourrait-on pas construire un nouveau bâtiment réunissant la crèche, la mairie, la bibliothèque et les associations, insiste-t-elle. On pourrait construire en bas de la coulée verte. » Une proposition qui entraîne une vague d’indignation dans le public. « On dénaturerait le village », a rétorqué le maire.