Vendredi 15 septembre, une trentaine de Gaillonais s’étaient réunis sous l’égide de Jean-Luc Gris (SE), maire, afin d’évoquer les problèmes de circulation et de stationnement du village. « Nous allons mettre en place un comité consultatif, détaille l’élu en début de réunion. Aujourd’hui il n’y a pas une rue où il n’y a pas de problèmes. »

L’édile reconnaît que « en un an, la situation s’est dégradée ». Et les témoignages abondant dans ce sens ne manquent pas, notamment sur la vitesse excessive : « Quand on arrive par le haut du village, on ne voit pas le panneau 30, il est masqué par la végétation. »

Même constat pour celui installé rue de la Montcient, qualifiée de « piste d’envol » par Jean-Luc Gris. « Le problème est qu’on a une circulation mixte, avec des camions, des tracteurs et des voitures. Les aménagements doivent être compatibles  », explique l’édile.

S’il a déjà pensé « à mettre un marquage 30 au sol », il n’exclut pas de « recourir à la sanction. Même si le but du comité n’est pas de montrer les plaques d’immatriculation. »