Cette semaine, La Matinale recevait Martine Boulfroy, créatrice et organisatrice de la toute dernière initiative musicale née au Val Fourré. Avec l’implication de Martine Boulfroy, professeure de chant, de son acolyte Julien Sabik, et de celle des services de la ville et du territoire, a récemment émergé dans le Val Fourré un chœur de femmes. Un projet très ambitieux avec lequel Martine Boulfroy veut créer un espace de partage culturel et de libre expression. « C’est de montrer qu’à travers le chant on peut aussi s’exprimer, que c’est tout un art de vivre, une joie de vivre » explique-t-elle.

Martine Boulfroy est bien connue dans le milieu musical mantais. Professeure au conservatoire de Mantes, et chanteuse aguerrie, il a tout de suite fait sens pour elle de partager sa passion à toutes les femmes le souhaitant. « On s’aperçoit que l’on dit de beaucoup de mamans qu’elles ne travaillent pas, pourtant elles travaillent beaucoup et n’ont pas forcément le loisir de s’exprimer », raconte-t-elle. C’est donc trois fois par semaine qu’elle met sa crédibilité au service de ce nouveau projet.

En plus de faire partie d’un espace d’expression, les femmes du chœur devront répondre à de véritables objectifs artistiques. Elles accompagneront notamment les Amazones d’Afrique lors de leur prestation durant le festival Blues sur Scène. Un véritable challenge qui n’effraye pas du tout la professeure : « C’est tout à fait à leur mesure, alors qu’elles n’imaginent même pas être capables de le faire. » Cet atelier qu’elle entend gérer comme une « psychothérapie », est d’ores et déjà ouvert à toutes. « Le mieux, c’est que toutes viennent, voient, osent et goûtent ».

Trois fois par semaine, aux Ateliers Chopin et au Centre Chaplin, les femmes viendront s’entraîner. Tout a été pensé pour faciliter l’accès à ces cours, même les horaires ont été établis en fonction de l’agenda des mères de famille avec une majorité de cours le matin, pendant que les enfants sont à l’école. Martine Boulfroy n’en démord pas, il ne reste pour celles qui sont intéressées qu’à oser sauter le pas. « Il faut oser, on ne soupçonne pas tout ce que l’on peut faire avec une voix », insiste l’organisatrice de ces ateliers de chants.

LA MATINALE

Tous les jours du lundi au vendredi, de 7 h à 10 h, présentée par Sofiane El Khilaly, en écoute sur le 95.5 FM et surlfm-radio.com.

Crédit photo : LFM RADIO