A la croisée des mondes musicaux, des sonorités et des langues, Monica Pereira était dans Le Live pour présenter son nouvel album Mulher do sol. Née en Guinée-Bissau, Monica découvre toute jeune le portugais, aussi langue de sa deuxième patrie le Cap Vert. Mais c’est durant son installation à Paris qu’elle découvre sa passion pour l’écriture et le chant. Que ce soit en anglais, en français, en portugais, ou en espagnol la jeune femme a depuis fait son bout de chemin dans la chanson. D’ailleurs, « pour la musique il n’y a pas de frontières » explique-t-elle.

C’est d’abord par le rap qu’elle est passée. « J’ai commencé la musique avec le rap, un groupe qui s’appelait Honneur aux dames, avec quatre femmes, raconte Monica Pereira. Le groupe s’est arrêté, et j’ai continué ma petite carrière musicale. » Un amour avec le rap qui n’a jamais vraiment pris fin puisque des années après, elle ne ferme pas la porte à un retour de ces influences dans sa musique : « Il y a toujours une petite place pour le rap dans mon cœur ». Aujourd’hui Monica Pereira a bien évolué, avec ce nouveau projet disponible le 27 octobre, c’est une façade d’elle-même beaucoup plus intime qu’elle dévoile au public.

Le Live

Du lundi au vendredi, de 17 h à 20 h, présenté par Vee, en écoute sur le 95.5 FM et sur lfm-radio.com.