Cette semaine, La Matinale s’invitait dans l’Itedec d’Aubergenville pour parler de l’organisation de son Festival du Rire Jeunes Talents. Depuis six ans, les élèves de l’école se lancent chaque année pour défi d’organiser, seuls, ce grand festival d’humour. Une assiduité qui paye puisque l’événement a acquis une véritable notoriété et attire chaque année de plus en plus de monde. Pour cette nouvelle édition, les jeunes organisateurs ont même dû en déplacer la localisation : le festival se déroulera à La Nacelle d’Aubergenville, un gain de 250 places.

« Cette joie, nous sommes chaque année plus nombreux à la partager, en fait 300 étudiants participent à l’organisation de cet événement dans le cadre de leur formation, explique Corine Gomond, enseignante en techniques de communication et soutien des élèves. Plus qu’un festival, il s’agit d’un trait d’union entre la formation et le monde culturel. » En effet, il s’agit désormais du plus grand festival d’humour organisé par des étudiants, une particularité qui séduit de plus en plus les humoristes qui s’y rendent. Depuis sa création plus de 50 humoristes s’y sont produits.

Pourtant rien ne prédestinait ce festival, né d’une blague entre élèves, à atteindre un tel niveau. L’idée est née dans une salle de classe de l’IUT de Mantes. Après avoir rendu un devoir sous forme de sketch, l’un des élèves s’est particulièrement distingué. « Dans le feu de l’action, les élèves se sont mis d’accord en se disant “chiche, on crée un festival rien que pour toi !“ », raconte Inès, élève de première année. Qu’ils soient en première année ou en deuxième, tous retirent du positif de cette expérience incroyable. « Ce n’est que du bonheur », apprécie la jeune fille.

« Les étudiants qui participent à ce festival sont principalement ceux de l’IUT de Mantes, ceux du Lycée Condorcet de Limay, et ceux de la formation assistant manager de l’Itedec, indique Ramine, lui-même en formation assistant manager. On a ensuite un partenariat avec la ville de Mantes-la-Jolie et celle d’Aubergenville. » Si le festival a lieu chaque année, les élèves doivent véritablement se battre pour sa survie. « Ça n’a pas toujours été simple et d’ailleurs on n’a pas fini de rencontrer des difficultés », souligne Ismahane.

Crédit photo : LFM RADIO

La Matinale LFM

Tous les jours, du lundi au vendredi, de 7 h à 10 h, présentée par Sofiane El Khilaly, en écoute sur 95.5 FM et sur lfmradio.com.