Chaque année, le réveillon remet sur le devant de la scène une problématique sociétale des plus préoccupantes, la sécurité routière. Alors que l’alcool reste la première cause d’accident durant le Nouvel an, de plus en plus, la vitesse s’impose comme nouvelle ennemie de cette soirée. Etat et Civils recevait Jean-Yves Petit, directeur du comité départemental de l’association Prévention routière, et Christophe Pican, major de police spécialisé dans la sécurité routière.

« Vous avez plusieurs risques, il faut espérer que la météo ne rentre pas en compte, mais aussi le risque fête, le réveillon, c’est un dimanche soir, à chaque fois la semaine de travail qui engendre la fatigue, mais aussi le risque de l’alcool », explique Christophe Pican, pour qui le risque est aggravé durant cette soirée. « En hiver, ce sont les journées les plus courtes, la nuit couvre alors les périodes de pointe, ça, en ville, c’est un phénomène très dangereux », ajoute Jean-Yves Petit. Pour les deux spécialistes du sujet, le réveillon est une nuit durant laquelle la vigilance des conducteurs doit être démultipliée.

Etat et civils

Tous les mercredis, de 11 h à 11 h 30, présenté par Jordan Brest, en écoute sur le 95.5 FM et sur lfm-radio.com.