Poussière tombant du plafond, chauffage monté à l’envers, fuites, … Tel est le constat dressé par Audrey Foulliard, principale du collège du Bois d’Aulne lors d’une visite du président du conseil départemental Pierre Bédier (LR) jeudi 15 février. « Il y a eu un geste architectural sympathique mais le collège n’est pas fonctionnel », reconnaît Pierre Bédier. Construit en 1987, le collège n’a connu aucune rénovation d’ampleur depuis 30 ans.

A partir de 2021, des travaux de réhabilitation seront engagés pour une durée d’un an et un coût de dix millions d’euros. Cette « restructuration lourde » concernera notamment la réparation des toitures et le remplacement des fenêtres, l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. L’établissement sera le seul du canton à être rénové.

« La capacité d’accueil passera de 900 à 800 élèves, explique le maire LR conflanais Laurent Brosse. Mais sur le papier, cela nous permet d’être cohérent avec la capacité réelle. » Lors de la dernière rentrée, le collège a accueilli 760 élèves.