Nouvel incident ce dimanche 4 mars au sein de l’usine de dépollution des eaux usées gérée par le syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (Siaap) et située sur les communes d’Achères et de Saint-Germain-en-Laye.

Après un incendie survenu dans la nuit du 12 au 13 février, c’est pour la fuite d’une des cuves de ce site sensible, classé Seveso, que le syndicat a prévenu la préfecture ce dimanche midi. Cette même fuite provoquait une réaction chimique et entraînait la formation d’un nuage toxique et corrosif composé de dioxyde d’azote.

L’accès principal à l’usine était fermé à la circulation et les conditions météorologiques favorables permettaient de contenir le nuage. « Dans le dégagement constaté, dont l’impact est resté circonscrit au site lui-même, aucune concentration susceptible de porter atteinte à la santé n’a été relevée », souligne le Siaap dans un communiqué. Ce lundi 5 mars, la cuve défectueuse devait être transvidée.