Ce samedi matin-là dans le centre-ville, le conseil d’administration de l’Adiv environnement, créée en 1991 par des habitants, indique espérer toujours l’annulation de la déviation de la RD154 de Verneuil-sur-Seine et de Vernouillet, au chantier annoncé pour cette année par le Département. Ils lancent des visites ouvertes à tous, pour un printemps nommé « La vie secrète du bois de Verneuil », commencé ce dimanche par les oiseaux, et des balades jusqu’en juin. Juridiquement, le recours de l’association est perdu, pas encore celui d’un particulier proche du tracé.

« J’ai rencontré le préfet, le sous-préfet, qui me disent que si on lançait maintenant [le projet de déviation], on ne la ferait pas, […] maintenant tout le monde est coincé », regrette non sans ironie le président de l’Adiv, Bernard Destombes. Aujourd’hui, et contrairement à des craintes exprimées il y a encore quelques années, il ne croit cependant plus à une urbanisation future, une fois la déviation réalisée : « L’époque a changé, couper un bois classé pour un lotissement, c’est quand même difficile… »