Dans sa dernière édition, La Gazette relatait la présence de faux agents EDF sur les communes de Gargenville et Juziers. A la lecture de cet article, ce retraité Mantevillois (qui a préféré rester anonyme, Ndlr) a souhaité faire part d’une mésaventure similaire qui lui est arrivée le vendredi 2 mars.

« Vers 12 h 30 on a sonné chez nous, se remémore-t-il. C’est ma femme qui a ouvert puis qui est venue me chercher. » Le retraité note immédiatement les caractéristiques de ces deux hommes qui se présentent comme agents EDF : « L’un était un petit dégarni. L’autre était plus grand mais est resté muet. »

Les deux hommes veulent voir les dernières factures du couple, en expliquant que certains clients se plaignent d’erreurs. « Je leur ai répondu que les relevés se faisaient à distance pour nous, détaille le retraité. Et aussi que je n’étais pas concerné puisque j’étais chez Engie. »

Il leur signifie alors que la discussion est terminée et referme la porte. « Et là, le plus petit a mis son pied dans la porte pour m’empêcher de la fermer », s’indigne le retraité. Il poursuit son récit : « Je leur ai demandé de partir, en menaçant d’appeler la police. »

Par réflexe, il sortira de chez lui cinq minutes après. « Je voulais les suivre pour les prendre en photo », précise-t-il. Il en profitera pour faire de la prévention dans son quartier et alerter sa voisine de 84 ans. «  Elle attendait le médecin et leur a ouvert, raconte-t-il. Je lui ai dit de ne surtout pas les faire entrer ».

Le retraité n’a qu’un seul regret : « Je n’ai pas pensé à leur demander leur carte professionnelle. Mais je suis sûr qu’ils n’en n’avaient pas. » Il est convaincu que les deux hommes sont venus faire « du repérage » afin de cibler les personnes les plus vulnérables. « Les trois ou quatre personnes qui les ont vus, ce sont des retraités », fait-il remarquer.

C’est la première fois que cet homme est confronté à de faux démarcheurs. S’il n’a pas connu de préjudice, il redoublera de vigilance : « Quand je veux changer un contrat je vais directement voir les opérateurs, je n’attends pas qu’on sonne. »