Le Centre de vie sociale (CVS) de Gassicourt à Mantes-la-Jolie accueillait le 12 mars une formation aux premiers secours (PSC1). Au programme : alerter les secours, protéger et aider les victimes, éviter les étouffements.

Le PSC1 est une formation qui se développe et qui attire de plus en plus de monde comme l’explique Vincent Rambouillet, pompier à la caserne de Magnanville. « C’est une formation qui dure sept heures en face à face pédagogique, il faut être présent et participer activement aux gestes qu’on va voir dans la journée », indique ce dernier.

« En général, on essaye de faire un cas concret pour mettre les gens en situation, donc il y a une participation de la part des personnes », poursuit Vincent Rambouillet. A l’issue de la journée, une attestation est remise aux participants pour acter de leur présence à la formation.

« Bien souvent les gens s’inscrivent soit pour avoir des diplômes ou soit car ils se sont retrouvés dans une situation où ils ne savaient pas quoi faire, explique le pompier magnanvillois. L’objectif est qu’à la fin de la journée ils repartent en se disant, demain je saurai quoi faire ! »

A noter qu’en France, nous sommes encore en retard sur la connaissance des gestes de secours d’où le fait que ces formations ont été adaptées de manière à ce que la plus grande partie de la population soit formée.

LA MATINALE LFM

Tous les jours, du lundi au vendredi, de 7 h à 10 h, présentée par Tony, en écoute sur le 95.5 FM et sur lfm-radio.com.